Arabpsynet

Congress /     /  Congrs

 

PREMIER CONGRES DES PSYCHANALYSTES DE LANGUE ARABE

 

Sur

 

Annafs dans la tradition arabe

Et

son rapport avec la psychanalyse

Liban - Beyrouth 20-23 Mai 2004

20-23 2004

 

         Le Programme

        

 

 

Jeudi 20 Mai 2004

20 2004

18h 00-18h 30    Sance inaugurale

-          Mot daccueil : Georges CORM

-          Mot de LUSJ : Mounir CHAMOUN

-          Mot du Centre arabe : Adnan HOUBBALLAH

 

18 1830 :

-          :

-          ...:

-          :

18h30- 20h00   Premire table ronde

Modrateur- discutant : Adel AKL

 

-          La question de lme dans la tradition Chrtienne (en franais) : Pre Samir KHALIL s.j

-          La psych dans la perspective de  LISLAM et dans la perspective philosophique (en arabe) : Sayed Hassan EL AMINE

1830 20 :

/ :

-    () :

-    () :

 

Vendredi 21 mai 2004

21 2004

8h00-9h00 :  Accueil des participants

 

8 9 :

9h00-10h30     Deuxime table ronde

Modrateur- discutant : Moustafa SAFOUAN

 

-          Propos sur la psych dans la tradition arabe Entre la vision du pass et la crativit de Lavenir (en arabe) : Hussein ABDEL KADER

-          Le concept de lme et son rapport au corps Dans la culture arabe (en arabe) : Majdi ABDEL HAFEZ

 

9 1030 :

/ :

-    () :

-    :

10h30-11h00  Pause

 

1030 11 :

11h00-12h30  Troisime table ronde

Modrateur- discutant : Mounir CHAMOUN

 

-          Par piti, ne me parlez pas dme ! (en franais) : Franois WAHL

 

-          Les portes musulmanes du rve (en franais) : Jean Michel HIRT

 

11 1230 :

/ :

-          () :

-    () :

 

12h30-14h30  Djeuner

 

1230 1430 :

14h30- 16h00      Quatrime table Ronde

Modrateur- discutant : Maha HAMMAD

-          Le psychanalyste mdiateur des mes (en franais) : Jalil BENNANI

-          Problmatique du concept de la personne et du sujet dans lOrient arabe (en arabe) : Ahmed FAYEK

 

1430 16 :

/ :

-          () :

-    () :

 

16h00- 16h30  Pause

 

16 1630 :

16h30- 18h00  Cinquime table ronde

Modrateur- Discutant : Nadine KHAIRALLAH CHAKAR

 

-          Jai perdu mon me (en franais) : Marie HAZAN

-          De lme en exil (en franais) : Marie JAWich

1630 18 :

/ :

-          () :

-          () :

 

Samedi 22 mai 2004

22 2004

9h00- 10h30  Sixime table ronde

Modrateur- discutant : Houda KACHROUD et Christian HOFFMAN

-          Lme Chez Avicenne le pote ; lme chez Avicenne Le philosophe (en arabe) : Khaled EL ALEJ

-          La signification des liens associatifs entre les jeunes  Autour du sujet et des autres (en arabe) : Racha EL DIDI

 

9 1030 :

/ :

-          () :

-          () :

10h30- 11h00 : Pause

 

1030 11 :

11h00- 12h30  Septime table ronde

Modrateur- discutant : Charles MELMAN

-          La rduction du sujet son symptme (en franais) : Chawki AZOURI

-          Le pas de la psychanalyse entre les sciences de lme et Les neurosciences (en franais) : Elie DOUMIT

 

11 1230 :

/ :

-          () :

-    () :

12h30- 14h00 : Djeuner

 

1230 14 :

14h30- 16h00 : Huitime table ronde

Modrateur- discutant : Karim GEBAILY

-          An-nafs et le miroir (en arabe) : Farid MERINI

-          Peut-on ne pas croire son inconscient ? (en franais) : Nazir HAMAD

 

1430 16 :

/ :

-          () :

-          ǿ () :

16h00- 16h30 : Pause

 

16 1630 :

16h30- 18h00 : Neuvime table ronde

Modrateur- discutant et confrencier : Adnan HOUBBALLAH La division du sujet

-          Vous avez dit psychanalyste ? (en franais) : Mohammed Fouad BENCHOUKROUN

-          La question du sujet chez Freud et chez Lacan (en franais) : Charles MELMAN

Synthse Finale : Moustafa SAFOUAN

 

1630 18 :

/ :

:

-          ()

-          ():

:

 

Dimanche 23 mai 2004

23 2004

9h00-11h00 : Dixime table ronde

Psychanalyse et dmocratie

 

Intervenants discutants :

-          Mounir CHAMOUN

-          Georges CORM

-          Grgoire HADDAD

-          Adnan HOUBBALLAH

-          Charles MELMAN

-          Moustafa SAFOUAN

 

    Cette table ronde se retiendra la suite de lexpos bref de Abdallah ASKAR : La Psychanalyse de la ralit sociale arabe et la crise de la dmocratie (en franais)

9 11 :

/ :

-         

-         

-         

-         

-         

-         

    : () .

 

Contact

Site Web du congrs :

E.mail : secrtariat du congrs : ..

Membre du comit dorganisation :

Dr. Adnan HOUBBALLAH  -  E.mail : ahabalah@idm.net.lb 

 

: .....

  : ...

:

. : . : ahabalah@idm.net.lb

 

Argument du Congrs

 

    Luniversit Saint Joseph de Beyrouth( facult des lettres et sciences humaines) et le Centre Arabe des Recherches Psychanalytiques et Psychopathologiques ont le plaisir de vous inviter participer au Congrs ayant pour thme le problme de lme ( An-nafs) chez les arabes et son rapport avec les concepts psychanalytiques et qui constituera un lieu et un temps de rencontre de la culture arabe avec le champ de la psychanalyse.

 

Cette manifestation scientifique sera loccasion pour chacun de nous de poser des questions relatives soit la pratique soit la mthode psychanalytique en tant que pense appele trouver sa place dans la culture arabe. De fait, la psychanalyse a commenc exister progressivement dans les pays arabes, mme si, jusqu prsent, la majorit des psychanalystes arabes est toujours installe en Occident, notamment Paris.

 

Le discours psychanalytique savre dterminant dans trois champs :

 

1) Le champ thrapeutique : en dpit des progrs de la science moderne, notamment les neurosciences, et de la recrudescence des thrapies mdicamenteuses qui en rsulte, lexprience montre avec vidence les limites de telles orientation. Celles-ci sont parfaitement inefficaces pour le traitement des causes de la souffrance psychique et de la comprhension de ses aspects psycho-dynamiques. Si la mdecine prtend,par exemple,soigner la dpression, ce nest quen agissant sur tel relais synaptique dans un parcours neuronique. Elle reste incapable de rpondre la question suivante : comment un signifiant prcis a-t-il pu tre lorigine dun tat dpressif ? Le systme nerveux central possde certes des aires crbrales dont lactivit peut tre modifie laide de drogues, mais cela ne rvle rien des lments de rponse au sujet de lorigine des troubles psychopathologiques ; dailleurs les effets secondaires des mdicaments entranent souvent un phnomne de dpendance qui enchane - parfois de faon chronique - le patient et tend amenuiser ses capacits mentales et sa crativit.

 

Plusieurs mthodes psychothrapiques ont fait leur apparition ces derniers temps sur le march psy et sont devenues un objet doffre et de consommation pratiqu par une foule damateurs et de profiteurs de tout genre. Et malgr une technicit apparente qui peut les rendre sduisantes, ces psychothrapies agissent essentiellement par le biais qui aline la volont du sujet et sa libert .

 

Depuis sa dcouverte par Freud, la psychothrapie analytique a pu, au contraire, acqurir ses lettres de noblesse, en sappuyant sur la rvlation du refoul, lequel est lquivalent dune vrit subjective et dun savoir, qui signore et que recle toute crise psychique. Lexprience analytique nous montre que seule la mise en lumire dune vrit refoule - vritable source de la souffrance psychique - peut avoir une vertu thrapeutique.

 

2) Le champ pistmologique : avec Jacques Lacan, la psychanalyse a t introduite plus dlibrment dans le champ du langage et a entrepris de questionner dautres disciplines intellectuelles telles que la philosophie, lanthropologie, la littrature, les arts, les mathmatiques, etc. En effet, tout est signifiant, et rien nexiste en dehors de la langue. Notre langue arabe est riche en mtaphores, mtonymies, litotes,symboles et diverses reprsentations. A ce titre, elle se trouve parfaitement en conformit avec les particularits de la mthode psychanalytique.

 

Ce congrs sera loccasion dinsister sur ce point, travers lexprience de chacun.

 

3) Le champ social :loin de se limiter son champ stricto sensu, la psychanalyse est voue, grce sa mthode, largir le champ de pense et permettre de problmatiser les questions dont la mise en suspens - sinon le rejet - est responsable de la stagnation en matire de libert dexpression et de dmocratie dans nos socits. Il est clair que le fardeau de lhritage traditionaliste, que la pense moderne na pas russi modifier, est la cause principale de la crise intellectuelle dans laquelle les socits arabes se dbattent actuellement.

 

Lensemble de ces constats fait du discours analytique une ncessit, non seulement sur le plan thrapeutique, mais surtout au niveau de la libration de la pense arabe laquelle il donne lopportunit dune renaissance comparable celle qui, en Occident, reut lappellation de Sicle des Lumires. Il nous parat fondamental que les participants confrontent intensment leurs points de vue et partagent rigoureusement leurs expriences sur ce dernier point.

 

Les organisateurs ont choisi le thme de la psych ( An-nafs) pour ce premier Congrs international des psychanalystes de langue arabe, parce que ce sujet est au centre des proccupations de tous ceux qui se rclament de la science dAn-nafs ou des thrapeutes dAn-nafs et qu il est temps de le dfinir, den prciser le contenu et den faire vritablement un sujet de la science.

 

Depuis lage dor de la civilisation arabe, penseurs et philosophes nont cesser , partir dAl Kindi , AL Farabi , Avicenne, Averros, Ibn Arabi , Sadreddine Chirazi etc.... de sinterroger sur lessence de ce concept , et sur la dfinition quon peut lui attribuer. La majorit de ces philosophes sest rfre aux travaux de Platon et dAristote , sans parvenir dissiper le malentendu et lobscurantisme qui les entourent. Le Congrs veut ouvrir ce champs la rflexion et la recherche , en se rfrant aux concepts psychanalytiques , appuys sur lexprience Freudienne et Lacanienne.

 

Ce Congrs servira, par ailleurs, promouvoir lide dune association ou dune socit destine regrouper les psychanalystes arabes. Nous souhaitons donc que cette premire rencontre en annonce dautres, afin que les psychanalystes puissent changer - via le Centre Arabe des Recherches Psychanalytiques et Psychopathologiques et ses allis- leurs rflexions cliniques et thoriques en prenant appui sur la langue et la culture arabes en ce quelles possdent de plus singulier.

 

Universit Saint Joseph de Beyrouth

 

Le centre arabe des recherches Facult des Lettres et des sciences humaines Psychanalytiques et psychopathologiques

 

Responsables :

Mounir CHAMOUN

Adnan HOUBBALLAH

Moustapha SAFOUAN

 

Document Code PC.0041

LebanonCongress

PC.0041

 

Copyright 2004  WebPsySoft Arab Company, www.arabpsynet.com  (All Rights Reserved)